ChezlalionneandCo Index du Forum

ChezlalionneandCo
Ceci est un groupe de partage en tout genre...Amitié,images, créations, relations humaines, 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 


Les feux d'artifices

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ChezlalionneandCo Index du Forum -> ChezlalionneandCo -> Saviez-vous que?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Déanna la lionne
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2009
Messages: 160
Localisation: Bruxelles
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 10:13 (2009)    Sujet du message: Les feux d'artifices Répondre en citant

Qui n'a jamais vu un beau feu d'artifice !




Il y a très longtemps (l’époque varie du IIe siècle avant J-C au VIe de notre ère selon les sources), une arme terrifiante est apparue. Cette arme était quelque peu inusitée. En effet, ces inventeurs n’avaient pas que créé une arme, ils avaient aussi créé, par le plus grand des hasards, le début d’un des plus beaux spectacles terrestres. Encore de nos jours, les feux d’artifice sont une stupéfiante réalisation visuelle. Ces feux d’artifice, que je vous définirai, ont une histoire, des couleurs issues de différentes substances chimiques, des catégories bien définies ainsi que des identités propres selon chaque mélange utilisé. Venez découvrir avec moi le spectacle pyrotechnique !


Ce sont des armes utilisées vers les années 670 qui, on le suppose, seraient les ancêtres des feux d’artifice. Ces armes étaient très rudimentaires et projetaient du feu sur les ennemis. Puis, vers 1240, les Chinois auraient commencé à utiliser la poudre noire dans le même esprit. À la fin des combats, il paraît qu’ils l’utilisaient pour fêter en la lançant dans les airs, comme nos propres feux, mais en moins beau bien sûr! Marco Polo a ensuite introduit la poudre noire en Europe au XIIIe siècle lorsqu’il est revenu d’un voyage en Chine. On s’en servit énormément lors des guerres et des fêtes qui suivirent. Bien entendu, le simple fait de n’utiliser que de la poudre noire et quelques matériaux rudimentaires en faisait un spectacle très ordinaire, mais la science a remédié à cela au fil des ans en ajoutant une panoplie de couleurs et de formes à la conception des feux d’artifice ! Le premier vrai feu a été tiré à la Place des Vosgues, à Paris, alors Place Royale, pour le mariage d’Anne d’Autriche avec Louis XIII.

La poudre noire utilisée par les Chinois pour créer leurs armes est un mélange de salpêtre, de soufre et de charbon de bois. Au départ, ce mélange servait à propulser un projectile. On enflammait la poudre et cela créait ainsi une expansion subite et considérable des gaz. Cela permettait la propulsion de l’obus. Puis, grâce à Marco Polo, on s’en servit pour les canons et les fusils en employant le même principe que les Chinois. Bien entendu, on se rendit aussi compte de l’utilité de cette poudre pour les fêtes, et ajoutant quelques sels minéraux au mélange, c’est ainsi qu’on créa les feux d’artifice !

De nos jours, la poudre noire est toujours utilisée dans la fabrication des feux d’artifice. On la place à la base des fusées, ce qui permet de propulser les bombes miniatures qu’elles contiennent jusqu’à la hauteur où elles doivent exploser (entre 50 m et 250 m du sol). Arrivées à destination, les fusées éclatent et éparpillent des milliers d’étoiles multicolores dans le ciel. Plusieurs caractéristiques de la poudre noire en font un avantageux composé du mélange pyrotechnique. Entre autres, elle est peu onéreuse, contient des substances faciles à trouver dans la nature, est peu toxique et le mélange reste stable plusieurs heures lorsqu’il est protégé de l’humidité. Une autre excellente caractéristique est qu’une simple étincelle l’enflamme, ce qui en facilite grandement le maniement lors des spectacles.

Il existe trois manières d’expliquer comment les couleurs des feux d’artifice sont obtenues :
- La première est l’émission atomique qui consiste en des atomes excités qui passent d’un niveau d’énergie à un autre, puis reviennent à leur niveau initial en libérant de l’énergie qui émet de la couleur.
- La seconde est l’émission moléculaire qui, elle, consiste en une transition de deux niveaux d’énergie lorsque les molécules sont vaporisées dans une flamme.
- La dernière est l’incandescence. Celle-ci consiste en un simple rayonnement d’un corps chauffé.

De plus, un phénomène d’oxydoréduction est à la base des réactions chimiques qui permettent la pyrotechnie. Cette réaction est très simple et ne nécessite qu’un oxydant (qui capte les électrons d’un corps qui s’oxyde) et un réducteur (qui cède les électrons au corps qui est réduit) pour se faire. Ceci est souvent accompli par le magnésium et l’oxygène. Les feux d’artifice nécessitent aussi une combustion qui enflammera les produits afin de créer une explosion pour projeter la fusée dans le ciel. Pour permettre à l’explosion d’être à la hauteur de la demande, les mélanges utilisés en pyrotechnie sont, le plus souvent, des poudres, car un mélange liquide, quoique moins décantant, s’enflammerait trop vite. Bien entendu, tout cela nécessite beaucoup d’énergie, que ce soit de façon endothermique ou exothermique, selon le cas.

Voici un tableau résumé, que j’ai copié de l’adresse Internet suivante : http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/theorie/pyrotechnie.html, qui explique les couleurs possibles des feux d’artifice ainsi que les composantes chimiques liées à celles-ci.






Il existe plusieurs formes de feux d’artifice. Voici les plus connues, suivies d’une brève description :
- Fusée ordinaire : elle est largement remplie de poudre.
- Fusée volante : elle a une « âme » qui met en mouvement différentes substances.
- Feu chinois : il forme une gerbe d’étincelles.
- Lance : c’est une longue fusée de couleur très variable.
- Chandelle romaine : c’est une fusée volante qui abandonne progressivement des étoiles derrière elle.
- Feu de Bengale : c’est un mélange de combustion facile et rapide qui dispense une lumière très vive, souvent blanche, ou diversement colorée.

La pyrotechnie se divise en quatre classes (de K1 à K4) destinées à identifier les produits dont on se sert lors de la fabrication du feu. Elles ont chacune des dispositions légales. Chaque classe identifie la masse de matière active permise pour chaque feu et la distance de projection perforante (force d’impact). De plus, certaines catégories ne sont pas autorisées aux mineurs alors il serait donc important de vérifier vos droits avant d’acheter de la matière active permettant la création de feux d’artifice.


La vue de ces merveilles dans le ciel n’engendre pas que du bon. Les feux d’artifice, comme bien d’autres choses, peuvent devenir dangereux dans certains cas. En effet, une étude récente (1999-2000) de l’université Jawaharlal Nehru de New Delhi a prouvé qu’ils engendrent de l’ozone de surface, élément du brouillard polluant dont plusieurs villes urbaines sont victimes. Ce «smog» peut gravement endommager les tissus pulmonaires et provoquer d’importants problèmes respiratoires, similaires à ce que les pots d’échappement des voitures occasionnent.

Commençant comme simple projectile, le feu d’artifice a dû subir plusieurs transformations avant de devenir l’art pyrotechnique moderne que l’on connaît aujourd’hui et qui nous offre de si magnifiques spectacles. La science a permis d’ajouter des composantes qui ont rendu les feux de plus en plus «intelligents» et audacieux. Depuis des siècles et des siècles, ils sont toujours aussi magiques dans le cœur des jeunes de tous âges. Mais il y a toujours un petit « attention » ! Ils demeurent toujours des explosifs ! Mal utilisés, ils peuvent devenir des armes meurtrières. Les feux d’artifice, quoique très beaux, méritent une très grande vigilance. Je termine sur cette interrogation : jusqu’où croyez-vous que l’évolution de l’art pyrotechnique nous conduira?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 10:13 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ChezlalionneandCo Index du Forum -> ChezlalionneandCo -> Saviez-vous que? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Template "Printemps" © Créations Nollizua